Histoire

LES ORIGINES


Charles Guay est né à Saint-Joseph de Lévis, le 23 janvier 1845. Après des études aux collèges de Lévis et de La Pocatière, il entre au Grand-Séminaire de Québec où il est ordonné prêtre le 12 juin 1870. 

En 1878, il est promu à la dignité de Protonotaire Apostolique par Sa Sainteté le pape Léon XIII, en récompense de ses travaux pour l’œuvre du séminaire de Rimouski. Mgr Guay devient alors le premier Canadien élevé à cette haute dignité de l’Église.

Avec zèle il développe l’apostolat de l’Église catholique à travers les provinces de l’Est du Canada, allant même jusqu’à apprendre la langue micmac pour pouvoir prêcher aux autochtones et entendre leurs confessions. 

Il donne tous ses biens à l’Institut des Sœurs de Notre-Dame du Bon-Conseil de Chicoutimi pour la fondation d’un hôpital dans sa paroisse natale, qui est solennellement béni le 13 mai 1902. Le 17 septembre 1916, l’hôpital est dévasté par les flammes et devra être reconstruit. Frappé par la maladie, Mgr Guay meurt le 2 décembre 1922. Son œuvre lui survit : devenant un orphelinat de garçons qui connaîtra de nombreux agrandissements, elle prend le nom d’Institut Mgr Guay en 1951. Le 8 décembre 1989, la Fraternité Sacerdotale St-Pie X rachète la propriété aux Sœurs du Bon-Conseil et reprend l’œuvre d’enseignement voulue par Mgr Guay sous le nom d’École Sainte-Famille.